Menu Contenu
Adieu monsieur Lenoir
René Lenoir, 1er président de l’Odas, nous a quitté samedi 16 décembre victime d’un infarctus à l’âge de 90 ans. Cet «avocat des exclus» avait participé à la création de notre observatoire en 1990 et en avait assuré la présidence jusqu’en 1992. Son regard bienveillant et ses convictions ont toujours guidé ses choix. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris sa disparition. Par ces quelques lignes, nous souhaitions rendre hommage à cet homme pétri de convictions. 

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Où en est le DSL ?
C’est à cette question que s’efforce de répondre l’ouvrage rédigé à deux voix, française et québécoise, Les nouvelles dynamiques du développement social. Ses auteurs, Cyprien Avenel, sociologue et ancien collaborateur de l’Odas, et Denis Bourque, universitaire québécois ont construit leur réflexion autour de quatre questions : le rôle de l’Etat et la contribution des politiques sociales au développement des territoires ; l’ouverture des pratiques professionnelles du champ social à l’intervention collective ; le renforcement de la société civile et de la participation citoyenne ; l’enjeu d’une conception stratégique de la politique sociale comme instrument d’une dynamique de bien commun. Avec en bonus, un regard croisé franco-québécois.

Les nouvelles dynamiques du développement social, Cyprien Avenel, Denis Bourque, Editions Champ social, 2017
 
Tous responsables !
Le salon de l’Agriculture a inauguré pour la première fois cette année un parcours bio, témoin du dynamisme de la filière qui touche aujourd’hui près de 8,5% des fermes françaises et 12% des emplois agricole. Paradoxalement, ces derniers mois ont été marqués par un des plus grands scandales alimentaires que notre pays ait connu récemment, qui a renforcé la défiance des français face aux modes de production de l’industrie alimentaire et aux manquements éthiques de certains grands groupes.

Car, comme le constatait au printemps dernier la douzième édition du baromètre Greenflex sur les français et leur consommation, ces derniers sont de plus en plus attentifs à ce qu’ils achètent, et pas seulement pour ce qui concernent leur alimentation. Si 44,5% d’entre eux se tournent vers des produits respectueux de l’environnement en pensant d’abord à leur santé, ils sont 52,9% à vouloir aussi consommer autrement : des produits labellisés, certifiés éthiques, locaux, moins polluants… Ils sont également de plus en plus nombreux à pratiquer les « éco-gestes », à travers la maitrise des consommations d’eau et d’énergie et le recyclage.

Bref, les français deviendraient-ils « consoresponsables » ? Car au-delà des effets de mode et du symbole, ces transformations des habitudes de consommation vont plus loin. Elles témoignent d'une recherche de transformation de notre relation à notre environnement et aux autres, plus respectueuse, plus solidaire et plus durable. Et pour ceux qui s’engagent dans la démarche, les conséquences peuvent aller bien au-delà de l’ambition initiale. C’est ce que prouvent deux des actions retenues par Apriles ce mois-ci. A Mouans Sartoux, en décidant de servir des repas 100% bio dans ses cantines scolaires, la commune s’est engagée dans une véritable démarche vers l’autosuffisance alimentaire. Quant au groupe d’entreprise d’insertion ENVIE, qui a construit son activité autour du recyclage, il offre aujourd’hui à des personnes dépendantes qui ont du mal à financer l’acquisition d’aides à l’autonomie, la possibilité d’acquérir du matériel de seconde main reconditionné et de retrouver ainsi une vie sociale.

Cette newsletter vous emmènera également en Guyane, découvrir le travail des médiateurs scolaires et à Creil, où des citoyens se mobilisent pour leur quartier. Sans oublier un hommage à René Lenoir, un des pères fondateurs de l’Odas, qui nous a quitté fin 2017. 
 

Guyane : Médiation sociale à l'école, une intervention efficace dans un territoire d’exception
Afin de faciliter la scolarisation, de mieux accompagner élèves et familles, de lever les incompréhensions entre les familles et l’école, et de lutter contre le harcèlement et la violence à l’école, plusieurs collèges et écoles primaires de Guyane situés en quartiers prioritaires politique de la ville, ont expérimenté la mise en place d’un poste de médiateur à l’École. Ce dispositif partenarial qui réunit notamment établissements scolaires, collectivités territoriales, préfecture et centre de ressource en politique de la ville, semble particulièrement adapté dans un territoire aux problématiques complexes et dans lequel les liens entre l’institution scolaire et les parents sont fragiles.
> Lire la suite
 
Mouans-Sartoux: la restauration scolaire bio comme levier d’une gouvernance locale de l’alimentation
Afin de promouvoir une alimentation saine et écologique auprès de sa population, la commune de Mouans-Sartoux a instauré dès 2012 le service de repas 100 % bios dans l’ensemble de ses cantines scolaires. S’appuyant sur la création d’une régie agricole, cette initiative développée à moyens constants, grâce en particulier à la réduction du gaspillage alimentaire, a constitué le levier d’une réflexion globale autour de la structuration de l’autosuffisance alimentaire de l’ensemble du territoire. Et l’initiative contribue aussi, par effet tache d’encre, à sensibiliser les parents et autres habitants de la commune, qui achètent de plus en plus bio et local.
>Lire la suite
 
ENVIE Autonomie 49 donne une seconde vie au matériel médical
Afin de faciliter l’accès aux aides techniques permettant de compenser une perte d’autonomie, ENVIE Autonomie 49, émanation de l’entreprise de recyclage et de réemploi ENVIE, a développé une filière de récupération, de reconditionnement et de distribution d’aides techniques. Collecté auprès d’établissements du secteur sanitaire et médico-social ou de particuliers, ce matériel est trié et remis à neuf, avant d’être revendu à 30% du prix du marché, à des personnes ne bénéficiant pas de prise en charge ou dont le reste à charge est trop élevé, ainsi qu’à des établissements s’équipant en matériel complémentaire. En employant des salariés en insertion professionnelle, ENVIE Autonomie permet également à des personnes très éloignées de l’emploi de retrouver une activité et d’être accompagnés dans leur parcours. 
> Lire la suite
 
A Bordeaux la "Pactotec" rassemble les acteurs du territoire autour de l'observation partagée.
Afin d’améliorer la coordination et l’interprétation de la connaissance produite sur le territoire et de favoriser l’appropriation de cette connaissance par l’ensemble des acteurs locaux, la Ville de Bordeaux a créé en décembre 2015 un comité d’experts (appelé « Pactotec ») rassemblant de nombreux services municipaux et leurs partenaires. En s’appuyant sur l’observation partagée et la production d’études ciblées sur des quartiers bordelais, le comité d’experts « Pactotec » contribue au renforcement de la connaissance du territoire et à la diffusion d’une culture de l’observation partagée à tous les niveaux des institutions. 
 
Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.      
 
E-FABRIK’ : la création numérique au service du lien social
Afin de familiariser des jeunes et des personnes en situation de handicap à la création numérique collaborative (pratiquée notamment au sein des Fab-Lab) et de favoriser la rencontre de l’autre et de sa différence, deux associations engagées dans l’accès pour tous aux sciences, ont lancé les défis E-FABRIK’. Des binômes, associant des jeunes valides avec des résidents de structures d’accueil pour personnes handicapées, imaginent et construisent ensemble une solution concrète à une difficulté rencontrée par la personne en situation de handicap, dans son quotidien. Ils sont accompagnés dans cette démarche par les professionnels de structures jeunesses ou handicaps et par la communauté des « makers », utilisateurs réguliers des Fab-Labs. Au-delà de son objectif de sensibilisation aux nouveaux outils numériques et de créations de liens entre valides et personnes en situation de handicap, E-FABRIK’ favorise une meilleure inclusion sociale de ces dernières et permet de valoriser l’implication des jeunes. Par ailleurs, son action encourage la mise en lien et la création de partenariats entre les acteurs d’un territoire relevant de champs d’action différents (jeunesse, handicap et création numérique).  
>>Lire la suite
 
Viltaïs : l’insertion, une épreuve d’endurance
Afin d’accompagner des jeunes en rupture vers l’emploi, l’association Viltaïs, installée à Moulins (03), a développé un programme d’accompagnement global : le pôle mobilisation insertion. Prenant en compte l’ensemble des problématiques que peuvent rencontrer ces jeunes (santé, logement, situation familiale, absence de qualifications professionnelles…) et intervenant en amont d’un parcours d’insertion, son objectif est de donner des repères au quotidien aux stagiaires, de les remobiliser sur un projet professionnel ou de formation, de les remettre en confiance, notamment à travers des actions collectives. Parmi ces actions, celle de l’atelier mécanique amène ces jeunes à participer à des compétitions d’endurance moto (championnat de France, championnat du monde), au sein de l’équipe moto Yamaha Viltais Experiences, créée par l’association. Une expérience particulièrement formatrice, humainement et professionnellement.
>Lire la suite
 
Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.     
 

<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>